Monastère de la Transfiguration

Le monastère a notamment pour but de permettre à ses membres d’expérimenter dans leur vie ce que la foi de l’Eglise orthodoxe indique et montre de nos relations possibles avec Dieu. En ce sens, on peut dire qu’il est un «laboratoire». Pour cela, toute la vie du monastère est orientée vers la recherche et la connaissance de Dieu ainsi que la communion consciente avec Lui, en Christ. La vocation première du monastère est donc la prière personnelle et liturgique, l’étude spirituelle et le labeur ascétique proportionné aux possibilités et à la volonté de chacun.

Par ailleurs, les membres du monastère sont conscients de leur communion avec tous les hommes ; ainsi, la seconde activité du monastère est-elle la réception, aussi ouverte que possible, de tous ceux qui le désirent, notamment de ceux qui cherchent aussi Dieu et qui souhaitent bénéficier du cadre ou de l’expérience du monastère, de ses offices liturgiques et de la paix que chacun doit y trouver.

Généralement, les moniales ont un temps prolongé de prière personnelle dans leurs cellules pendant deux heures avant le premier office : l’Orthros (du grec " lever du soleil, aurore").

L'office des Matines, commence  à 5 heures du matin et dure environ 1H30, avec l'office de Prime. Les mardi,  jeudi et samedi la divine Liturgie suit immédiatement.

A 11h45 les soeurs se retrouvent à l'église pour l'office de Tierce et de Sexte soit environ 20 minutes. Le repas principal suit immédiatement.  Il est pris en silence pendant qu'une sœur lit  pour la communauté un ouvrage spirituel.

Après les heures des travaux, il y a encore l'office de None et de Vêpres d'environ 50 minutes, puis le repas du soir qui n'est qu'une collation pendant laquelle il n'est servi que ce qui reste du repas du midi.

Lors des grandes fêtes,  la journée liturgique commence la  "veille" au soir, au coucher du soleil, conformément à l'usage biblique, toujours en vigueur dans l’Eglise. Elle comprend donc une nuit de veille et un jour conformément au récit de la Génèse "Il fut un soir, il fut un matin, jour unique". C’est pour cela que les jours de solennités les offices commencent le soir à 21h00 et se terminent vers 2h00 ou 3h00 du matin avec la divine Liturgie. Ils constituent une « agrypnie », c’est à dire « une veille nocturne ».

La vie monastique