Monastère de la Transfiguration

Le monastère de la Transfiguration a été fondé en 1978 par le Père Elie, avec la bénédiction  de l’higoumène du monastère de Simonos-Pétra (Mont Athos), à l’époque, l’archimandrite Aimilianos et de son Conseil.

La première liturgie et la bénédiction du monastère ont été célébrées le 24 juin 1978, date qui marque ainsi la fondation de la communauté.

A ses débuts, le monastère était implanté dans le Lot à Martel au lieu-dit « Les Pechs longs ».

En 1990 la communauté s’est installée sur la commune de Terrasson-Lavilledieu en Dordogne. En arrivant, les sœurs ont aménagé de manière sommaire une maison d’habitation en y installant une cuisine, un réfectoire, et cinq cellules provisoires. En même temps, une ancienne bergerie a été transformée en deux petits dortoirs pour y accueillir les fidèles éloignés qui souhaitent passer la nuit au monastère, après avoir assisté aux offices liturgiques.

Une fois ces premiers travaux réalisés, la communauté s’est attachée à la construction d’une chapelle bâtie au centre du monastère. Elle est consacrée à St Simon le myroblite (fondateur de Simonos-Pétra) et à St Nectaire d’Egine auxquels était déjà consacrée l’église du monastère à Martel.

A la suite de ces travaux, la restauration d’une ancienne cave a été entreprise pour y aménager une toute petite chapelle d’hiver,  ornée de fresques dans le style des mosaïques ravennates et dédiée à la Dormition de la Mère de Dieu.

Historique du monastère de la Transfiguration

Les racines françaises du monastère.